Qu’est-ce qu’une fée ?

Qu'est ce qu'une fée

« Dit maman, c’est quoi une fée ? » Quel enfant n’a jamais été fasciné par les fées ? Qui ne s’est jamais demandé d’où elles viennent ou ce qu’elles sont ?

Table des matières

Où trouve-t-on des fées ?

Une fée est un être fantastique de sexe féminin, douée d'un pouvoir surnaturel dit-on.

Elles apparaissent dans les contes, président aux naissances, font aux enfants des dons précieux ou funestes, conseillent leurs amis, ruinent leurs ennemis, interviennent dans les soins du ménage, fascinent les beaux jeunes gens et les belles jeunes filles et les entraînent au fond des lacs, hantent les bois, les fontaines, les rivières, dansent au clair de lune dans les clairières, chevauchent dans les nuages ou sur les montagnes…

Caractère de fée !

Mille est une histoires inclus des fées. Les Fées sont souvent charmantes et jeunes, parfois vieilles et édentées, bonnes ou perverses, toujours capricieuses, toujours insaisissables, s'entourant de vagues et de mystères, n'aimant point qu'on les poursuive ou qu'on cherche à violer leur secret. Les fées ont un sacré caractère !

Origine des fées

Dans les histoires et dans l'imagination, les fées constituent la plus originale et la plus gracieuse des créations mythologiques du Moyen âge, et c'est à elles que les romans de chevalerie doivent une grande partie de leur charme.

Mais leur origine est bien plus ancienne. On pourrait même dire qu'elles sont de tous les temps et de tous les pays : Apsaras et Péris, dans l'Inde; Nymphes, Naïades, Moires ou Parques en Grèce et à Rome; Vilas en Serbie; Walkyries en Scandinavie; Brownies en Écosse et bien d'autres endroits.

Vous souhaitez en savoir plus sur les fées? Découvrez d'où viennet les fées et découvrez une histoire de fée.

Des fées made in France

Plybotte, une fée à la recherche d'amour

En France, La Voie des fées est un lieu-dit que l’on trouve dans les Vosges.

Vit là bas la fée la plus connue d'entre elles (et la plus crainte). Il s'agit de la Fée Polybotte. Polybotte était la plus puissante et la plus redoutée. Elle habitait la montagne de Naymont dans une grotte au cœur de la forêt de Martimpré. Elle avait mauvaise réputation, car sa méchanceté s'était exercée à plusieurs reprises aux dépends des paisibles Géromois. Sa laideur physique était proverbiale. Aussi était il rare qu'un habitant, à la recherche de bois mort, osât se hasarder dans les parages de la grotte qui était, affirmait on, le vestibule de son palais.

Un jour, un noble chevalier qui accompagnait le Duc de Lorraine à une chasse à l'ours dans les environs de Gérardmer, s'égara dans l'immense forêt.

A la nuit tombante, fatigué, il décida de passer la nuit dans une sorte de grotte

A peine le chevalier avait franchi le seuil, qu'il se vit soudain enveloppé d'une éblouissante clarté. Dans le fond de la grotte, les rochers semblaient s'entrouvrir sur une salle immense, aux resplendissants murs de cristal. Le sol était recouvert d'un gazon coupé ras, où l'on apercevait des fleurs splendides qui embaumaient l'air d'un parfum capiteux et ensorcellent. Une musique vaporeuse, irréelle, paraissait jaillir des profondeurs de l'antre, sans que l'on pu distinguer les musiciens.

Polybotte invita le chevalier à devenir son hôte pour la nuit. Elle essaya de charmer le chevalier afin qu'il reste à ses cotés pour ne plus être seule.

Mais le chevalier refusa et essaya de fuir. Lors de sa fuite un énorme bloc de glace se décrocha et il resta prisonnier de celui ci.

Aujourd'hui encore, lorsque l'on s'aventure dans les bois près de Gérardmer, on peut voir, dans la fente de Kertoff, de la glace à n'importe quel moment de l'année. Alors, si vous passez par là, ne vous laissez pas prendre au piège…

Le jardin des fées

A Lutzelhouse, commune située dans le Val de Bruche se trouve le Jardin des fées, considéré pour certains comme un jeu de la nature les pierres levées à l’entrée du site lui ont fait attribuer une fonction cultuelle. Malheureusement d’importants travaux forestiers ont dénaturé le site

Sur certaines roches d'énigmatiques gravures rondes (sept selon les archéologues), percées d'un trou en leur centre, évoquent un ancien culte solaire.

Dans les parages du Jardin des Fées, il ne faut pas manquer de partir à la découverte de la non moins mystérieuse porte de pierre.

Depuis la Porte de Pierre, le sentier vous mènera vers le Jardin des Fées.

Des rochers portent d'étranges sculptures en forme d'assiette avec un trou central. Ces assiettes sont sculptées au bord des rochers et comprennent une rigole servant de bec verseur. Elles devaient servir de meule ou de pressoir. La tradition populaire dit que les fées utilisaient ces meules pour préparer leurs philtres.

D'autres fées françaises

Citons d'autres Fées comme :

La fée Esterelle en Provence, qui guérissait la stérilité des femmes

La fée Abonde, qui, pendant la nuit, répandait les richesses dans les maisons

La dame verte et la fée Aril, qui veillaient, celle-ci sur les chaumières, celle-là sur les prairies de la Franche-Comté.

Une des plus célèbre était la fée Mélusine, patronne de la maison de Lusignan en Poitou, que l'on représentait moitié femme et moitié serpent.

A propos

Bijoux créateur
La marque
Blog
Nos engagements

Contact

06 69 46 07 83
lesfeescolorees@gmail.com
Contact / Voir les bijoux
Avis
4.9/5
Rejoignez la communauté et devenez une fée

logo Les Fées Colorées

Panier

0,00
menu